dimanche 17 novembre 2013

17/11/13



Jour 3

Aujourd’hui des avancées sur le terrain. Après la construction d’un tipi pour protéger notre compost du soleil, des semis sont mis en place dans un terreau préparé à cet effet. Des bouses de vache sèches sont choisies comme amendement organique : pilées et mélangées à de la terre. Les femmes du village nous enseignent les techniques de rythme de pilage, esquissant un sourire à la vue d’un homme effectuant ce travail qui leur est habituellement réservé.
A midi, c’est igname en sauce (un délice !)
Pendant la pause de midi Pol et Alexis partent en excursion à vélo.   La journée se poursuit avec un échange entre Philibert ,un vieux du village, le chef Milogo  et les toubabou! Au fur et à mesure de nos questions les deux vieux nous dévoilent l’histoire, les coutumes, l’organisation sociale…. du village Kadomba (signifiant « descendant de l’archer »).


En fin de journée, nous allons saluer une famille éloignée de la coure des Milogo. Nous recevons en guise de bienvenue des arachides et un coq blanc.


Puis nous poursuivons notre route afin d’inaugurer un terrain de foot.

Le groupe leur offre un ballon, bien utile puisqu’en dehors du terrain vague désherbé, il n’y a rien.




Après un match de 10 minutes, que nous perdons 1-0 nous rebroussons chemin, falafis et toubabous mêlés, dans l’obscurité d’une nuit nuageuse.
Christelle, alitée la journée durant, apparait après le repas, pour nous rassurer sur son état de santé.