samedi 16 juillet 2016


Après 6 heures de route nous ramenant dans une jungle de plus en plus dense, nous atteignons enfin Bobo Dioulasso, ville parmi les arbres et capitale culturelle du Burkina. C’est à Bobo que nous rencontrons la majorité des collaborateurs au projet tel que le ministère de l’écologie, le Directeur du CCF (centre culturel français) ou encore les spécialistes de la flore local. La prochaine étape sera notre départ pour Kadomba avec Ludo pour commencer l’organisation du chantier.